Wednesday, March 29, 2006

Marre des talk-shows ! Redonnons du sens à la télévision !

“Talk-show”: c’est la nouvelle émission à la mode à la télévision, émission que l’on nous sert à toutes les sauces et sur toutes les chaînes. Rien que le titre montre à lui seul toute la stupidité de ce type d’émission : en français, c’est intraduisible (« montrer une discussion » !? ou « spectacle autour d’une conversation » ?!), et en anglais, le sens n’est guère plus concret.

En pratique, il s’agit d’un concept d’émission de télévision importé des Etats-Unis qui est censé faire de l’audimat, donc vendre de la publicité aux multinationales. On y mélange allègrement autour d’une même table, accrochez-vous : des acteurs de cinéma et de télévision, des chanteurs, des météorites issues de la télé-réalité, des « stars » du porno (surtout à une heure avancée de la nuit), des animateurs et ex-animateurs de télévision et de radio (tout ca c’est la même famille), des sportifs (surtout quand ils viennent de perdre ou de gagner quelque chose d’important), des présumés innocents, des coupables repentis et des futurs récidivistes, des alcooliques et des drogués guéris ou toujours accrocs, des terroristes ou des compagnes de terroristes, des malades du cancer et du sida en phase terminale, des victimes diverses et variées (viols, maladies rares, handicapés physiques et mentaux : merci la discrimination !), des écrivains, des philosophes, des hommes politiques, des femmes politiques (parité oblige !) et des femmes d’hommes politiques (car la parité n’est que virtuelle pour l’instant !), etc … Et tout ceci à vitesse grand V, personne ne pouvant s’exprimer réellement car, pour couronner le tout, un animateur zélé coupe régulièrement la parole, afin d’une part que l’audimat ne faiblisse pas (car la télé est à l’heure du « zapping » : autre concept américain qui consiste à envoyer une rafale de sons et d’images au téléspectateur pour qu’il s’endorme le plus tard possible) et d’autre part de déstabiliser l’interlocuteur qui pourra dans un moment d’inadvertance prononcer la petite phrase décalée qui fera scandale dans la presse du lendemain et qui dopera au passage la carrière de l’animateur. Celui-ci n’hésite donc plus à demander à un sportif ce qu’il pense de la constitution européenne, ou à un chanteur de rap de donner son avis sur le dernier match de foot. Qu’est-ce que tout ce fouillis apporte aux téléspectateurs-citoyens : rien, mais ca tout le monde s’en fiche … et personne n’ose faire le rapprochement entre ce méli-mélo, l’abstention politique, l’augmentation de la consommation de psychotropes et la violence urbaine !

Si chaque sujet était pris séparément : interviews d’acteurs après une séance de cinéma, de chanteurs après une émission de variétés, de malades après une émission consacrée à la médecine, de repris de justice après un débat sur la délinquance, … etc …, là oui, une émission de télévision prend tout son sens. Mais ici ? Même un esprit cartésien y perd ses repères. Ce mélange des genres engendre chaos, confusion de l’esprit et nihilisme.

Où sont les « dossiers de l’écran », les « apostrophes » ? … Oui il est possible d’améliorer la télévision, mais de grâce, ne faisons pas n’importe quoi. Surtout sur les chaînes publiques, c’est impardonnable car elles doivent montrer l’exemple : « Tout le monde en parle », « On a tout essayé », « Ca se discute », … : tout ca c’est de la bouillie pour les chats : mais le pire dans tout ca c’est que les chiens qui animent ces émissions sont grassement payés par nos impôts !

Donc, je demande solennellement à la puissance publique d’intervenir pour arrêter les émissions de talk-shows à la télévision afin d’encourager le retour du « bon sens » dans la société française. Ce serait faire preuve ici d’intelligence et de courage politique. Les générations actuelles et surtout futures vous remercie par avance.

0 Comments:

Post a Comment

<< Home